Arrivé très jeune à Arsenal, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais, Jeff Reine-Adelaïde, ne regrette pas d’avoir fait le choix de quitter les Gunners. Transféré récemment d’Angers à l’Olympique Lyonnais, l’international espoir français veut poursuivre sa progression.

Jeff Reine-Adelaïde fait partie de ses nombreux jeunes joueurs français partie très tôt en Angleterre mais qui n’ont pas réussi à s’y faire une place. Le milieu de terrain lyonnais était arrivé très tôt à Arsenal (17 ans) et n’avait jamais réussi à s’imposer en équipe première : « On va dire qu’Arsenal c’était un peu compliqué. Je suis arrivé jeune (en 2015), il y avait beaucoup de concurrence et je devais apprendre » explique le désormais joueur de l’OL, dans les colonnes de L’Equipe.

Reine-Adelaïde voulait du temps de jeu

Prêté ensuite de janvier à juin 2018 à Angers, Jeff Reine-Adelaïde a finalement été transféré définitivement au sein du club angevin l’été dernier pour un montant de 1,5 millions d’euros et un pourcentage à la revente. Il ne regrette en rien ce choix : « J’ai voulu partir ailleurs pour obtenir du temps de jeu et il s’avère que ce choix a été payant, vu là où je suis. En Angleterre, je n’avais pratiquement pas de matches en pro. Maintenant je m’épanouis quand je suis sur le terrain » conclut celui qui était également convoité par Monaco avant finalement de choisir l’Olympique Lyonnais.

Répondre

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.