Steve Mandanda

En dépit d’un passage raté à Crystal Palace le gardien Steve Mandanda ne regrette pas d’avoir tenté l’expérience londonienne. Même si le désormais joueur de l’OM estime que ce fut la période la plus pénible de sa carrière.

Dans un entretien accordé au journal L’Equipe ce week-end Steve Mandanda évoque son passage à Crystal Palace. Le gardien français évoque sa souffrance à Londres : « J’ai aussi eu des moments difficiles à Crystal Palace (où il s’engage pour trois saisons le 1er juillet 2016, mais ne restera qu’un an). Même si j’ai été très entouré par la famille de Yohan Cabaye et par mon agent, ça n’a pas été simple. Niveau football et carrière, ç’a été l’époque la plus pénible de ma vie » a déclaré l’international français.

Steve Mandanda ne sera resté qu’une saison à Crystal Palace mais assure ne rien regretter : « Le plus dur a été de ne pas avoir joué les six derniers mois. Ne pas jouer, ne pas t’entraîner avec le groupe, le coach qui ne te regarde même pas… Ça ne m’était jamais arrivé. Et pour moi, c’était injuste car les deux qui jouaient (le Gallois Hennessey et l’Argentin Speroni) n’étaient pas meilleurs que moi. Mais il n’y avait rien à faire. Dans ce cas-là, soit on s’effondre et on abandonne. Soit on travaille en pensant au futur. C’est ce que j’ai fait pendant six mois » a-t-il ajouté.

« Je ne regrette pas »

Le gardien français assure avoir tout fait pour tenter d’inverser la tendance : « À l’entraînement, je faisais mon maximum pour montrer que je n’étais pas abattu. Ça m’a permis de revenir à Marseille et d’être performant d’entrée. Je ne regrette pas cette saison en Angleterre car j’avais toujours rêvé de jouer en Premier League. Au moins, aujourd’hui, je sais que je peux arrêter ma carrière sans me dire “Putain, je regrette de ne pas avoir tenté l’expérience”. conclut-il.

1 COMMENTAIRE

Répondre

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.