Anthony Le Tallec

Arrivé à 17 ans à Liverpool auréolé d’un titre de champion du monde de la catégorie, Anthony Le Tallec n’a jamais pu s’imposer chez les Reds. 16 ans plus tard, des regrets pointent encore chez le désormais attaquant d’Orléans (L2 française).

Alors qu’il s’apprête à affronter le PSG en Coupe de la Ligue avec Orléans, Anthony Le Tallec revient sur son passage très mitigé à Liverpool. Il regrette notamment son manque de patience à l’époque : 
« Attention, je ne regrette pas ce choix. C’était une belle opportunité, mais j’ai été stupide. J’avais un agent qui, à l’époque, me forçait à changer d’air. J’ai fait cette erreur de lui demander de partir en prêt. Avec (Rafael) Benitez, qui ne m’avait pas recruté, j’avais peur de faire une deuxième année sur le banc. J’ai appris après qu’il comptait vraiment sur moi » déclare-t-il dans les colonnes de l’Equipe.

Le Tallec : « je n’ai pas fait la carrière que je devais faire »

Anthony Le Tallec estime qu’il a fait de mauvais choix et n’a pas épargné par les blessures également au cours de sa carrière : « 
On ne peut pas refaire l’histoire. Quand j’étais en équipe de France de jeunes, je jouais contre Fernando Torres, Carlos Tevez, et quand je vois leur carrière, je me dis parfois que je suis passé à côté de quelque chose de grand. J’ai joué à Liverpool, j’ai gagné la Ligue des champions (en 2005), mais, au final, je n’ai pas fait la carrière que je devais faire. Mais il y a des mauvais choix, des blessures. Si j’avais été plus patient en Angleterre, peut-être que ça aurait été différent » a-t-il conclu.

Répondre

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.