Mercato Premier League : 80 millions pour l’OM grâce aux clubs anglais ?

Par Kévin Jones, le 9 décembre 2020 — 2 minutes de lecture
Olympique de Marseille

Eliminé de la Ligue des Champions, l’Olympique de Marseille devrait tenter de vendre quelques-uns de ses meilleurs joueurs en Premier League pendant le mercato hivernal 2021.

Déjà lors du précédent mercato, l’OM avait tenté de vendre certains de ses joueurs. Mais ces derniers, motivés par l’idée de disputer la Ligue des Champions, avaient plus ou moins refusé de quitter le club olympien. La donne n’estt plus la même désormai, puisque le club français ne disputera pas les huitièmes de finales de la compétition. Ces mêmes joueurs, au nombre de trois minimum, pourraient rapporter un maximum de 80 millions d’euros rapporte le quotidien L’Equipe ce mercredi.

Kamara, le plus cher

Le journal français cite le défenseur Duje Caleta-Car, le milieu de terrain Morgan Sanson, et surtout, le polyvalent Boubacar Kamara. Ce dernier, très suivi en Premier League, par Arsenal, Chelsea et Manchester City, pourraient rapporter jusqu’à 35 millions d’euros estime le média sportif. Pour le défenseur croate, les courtisans se nomment West Ham ou encore Newcastle qui pourraient dépenser jusqu’à 25 millions d’euros.

Morgan Sanson avec Pini Zahavi

Enfin, Morgan Sanson, qui est sous contrat jusqu’en juin 2022 avec l’OM, est valorisé par son club jusqu’à 20 millions d’euros. Le milieu de terrain marseillais a récemment changé d’agent pour confier ses intérêts à Pini Zahavi, bien implanté en Premier League. Celui-ci aurait déjà proposé, sans succès, Morgan Sanson à Arsenal, Tottenham et Chelsea. Il pourrait revoir ses ambitions à la baisse et plutôt viser pendant le mercato hivernal des clubs comme Aston Villa, West Ham, Newcastle ou même Leicester. Quoi qu’il en soit, le club marseillais espère beaucoup du marché britannique pour renflouer ses caisses. Y trouvera-t-il son compte ? Rien n’est moins sûr, car les clubs anglais eux aussi, malgré des budgets impressionnants, doivent faire face à la crise sanitaire et financière. Réponse, le 31 janvier.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.