Mauricio Pochettino

Convoité par le Real Madrid avant l’arrivée de Zinedine Zidane puis par Manchester United, Mauricio Pochettino est resté le manager de Tottenham. Mais les résultats décevants de ce début de saison pourrait laisser croire que le technicien argentin fait la saison de trop chez les Spurs.

C’est en tout cas ce que laisse entendre le journaliste français Philippe Auclair dans sa chronique hebdomadaire pour le magazine France-Football : « Le groupe exceptionnel qu’il a créé avec des bouts de ficelles n’a plus la fraîcheur d’antant, usé par les exigences du disciple de Marcelo Bielsa, tenté par l’envie d’aller gagner ailleurs » explique-t-il.

Pochettino n’a pas vu venir l’usure du temps

Et d’ajouter ensuite : « Serait-il parti au soir du 1er juin après avoir vu son Tottenham, car c’est vraiment de « son » Tottenham qu’il s’agit, s’incliner avec les honneurs en finale de la première C1 de son histoire, qu’il serait aujourd’hui soit manager du Real Madrid, voire du Bayern Munich, soit en voie de le devenir. Au lieu de quoi il a vu son équipe prendre dix buts en une semaine, et concéder sa dix-septième défaite en 2019, un record pour un club de l’élite en Angleterre. Ce ne sont pas les boulettes et la blessure d’Hugo Lloris qui expliquent la capitulation à Brighton. Ce n’est pas le travail de Pochettino non plus. C’est l’usure du temps qu’il coûte toujours d’ignorer » conclu le consultant de France-Football et créateur de l’application Too Goal.

Répondre

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.