Daniel Levy, le président de Tottenham, s’est exprimé dans les médias pour justifier sa politique de dépenses pendant les deux dernières années. Notamment le fait qu’il aurait pu choisir de mettre plus d’argent sur la table pour les transferts cet été.

Dans les colonnes du Financial Times, le dirigeant londonien revient sur les raisons pour lesquelles il n’a pas dépensé autant d’argent qu’attendu par les supporters de Tottenham : « Nous aurions facilement pu dépenser plus d’argent pour les joueurs. Qui sait si cela nous aurait permis d’avoir plus de succès ou pas. La bonne approche consiste à construire à partir de la base » a-t-il expliqué.

Pérenniser le club avant tout

Daniel Levy reconnait que l’argent est le nerf de la guerre : « Il n’y a pas de solution miracle pour devenir un club mondial beaucoup plus important. Je comprends, en tant que fan, que vous vouliez gagner sur le terrain. Mais nous avons essayé de voir les choses un peu différemment, en ce sens que nous voulons nous assurer d’avoir une infrastructure ici pour résister à l’épreuve du temps » a-t-il indiqué.

Répondre

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.