Paris Et Mercato : Et Si Vous Misez Sur Les Transferts

Par Kévin Jones, le 19 mai 2019
Lucas Digne

Partager c'est aimer !

La période des transferts est une période creuse pour les fans et les parieurs foot. Peut-on imaginer que le mercato fasse parti des mises et gains d’argent sur les casinos ?

Les Paris Sur Le Mercato Sont Lancés

Il est souvent amusant de procéder à quelques paris sportifs, notamment autour du football, lors des rencontres de vos équipes favorites, ou même lors événements intercontinentaux comme internationaux afin d’agrémenter un peu plus sa passion autour du ballon rond. Mais quand vient la période des transferts, c’est souvent un ennui mortel, à la recherche de la moindre rumeur, de la moindre déclaration, sans qu’aucune officialisation avant l’heure ne soit permise. Et cela donne souvent lieu à de grandes spéculations de la part de la presse, mais aussi des fans. Cela pourrait alors de très belles opportunités aux bookmakers en ligne français de se projeter sur le sujet. C’est du moins ce que nous avons fait !

Les Options De Paris En Période De Transferts

Et si nous nous projetions dans un avenir proche où il serait désormais possible de parier sur les futurs transferts lors de la période du mercato. C’est souvent un moment plus que tendu pour les fans, en spéculant sur les prochaines arrivées, en espérant de grandes ambitions de la part de leurs clubs respectifs, mais aussi l’occasion de constater les mouvements à travers l’Europe et le monde également. Car s’il est bien une ligue de football qui se veut des plus actives pendant le mercato d’été comme d’hiver, c’est la Premier League, à n’en pas douter, avec toujours des sommes record dépensées.

Alors comment tout ceci pourrait être mis en place par les compagnies et bookmakers en ligne comme sur mobile, et sous l’impulsion de l’Arjel (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) ? Est-ce que l’on verrait apparaître des cotes de la même hauteur qu’en saison régulière ? Ou cela pourrait être présenté comme les paris sur le Festival de Cannes qui sont déjà ouverts, avec l’affichage de noms de joueurs, et un classement que vous définissez pour déterminer qui partira le plus cher ?

Non, dans un premier temps, nous imaginons déjà des cotes simples où les parieurs français comme étrangers ont toute la liberté de définir si un joueur partira de son club actuel, ou partira pas. Ils se tourneront alors vers les meilleurs bookmakers, offrant les meilleures cotes, et dont le filtre se fera par le biais de guides comparateurs, avec plus de 4000 pages de contenus, et les dernières actualités fraîches autour des jeux d’argent. Car les mouvements de joueurs, c’est souvent la grande question, avec les spéculations qui vont bon train dans la presse, les bruits de couloir qui s’accentuent, et des joueurs phares qui sont populaires à l’échelle européenne, un peu comme les Mohammed Salah à Liverpool ou encore Eden Hazard du côté de Londres. Et tout ceci avant même que la saison ne soit terminée, et que la période des transferts ne soit officiellement ouverte.

Mo Salah

Ainsi, spéculé sur le départ d’un joueur pourrait être une première donne. Mais ce qui pourrait combiner vos paris, ce serait de désigner la destination du joueur que vous imaginez partant. Et là ça renforcerait un peu plus la mise, le gain pouvant être emmagasiné, et les mieux informés pourraient ainsi être facilement gagnants. Mais la problématique qui pourrait aussi se jouer, ce sont les annonces des agents, ou les vents qui tournent, pour que la spéculation aille bon train, et qu’au final, rien ne se passe définitivement. Il est donc beaucoup d’acteurs qui seraient concernés par les mises et gains d’argent réel en période de mercato, et de nouvelles restrictions, de la part de la FIFA ou de l’UEFA, comme c’est déjà le cas pour les sportifs et leur entourage, d’empêcher tout ce petit monde de parier, ou même de donner des consignes de paris, par des intermédiaires, afin de se remplir un peu plus les poches, tout en forçant un transfert finalement inattendu, et à l’encontre du joueur, le premier intéressé.

Toutes les ligues concernées ?

Avec les paris sportifs en pleine période des transferts, cela pourrait-il véritable conduire à de nombreuses dérives. Oui, mais à la seule condition que cela s’ouvre à toutes les ligues du football européen ou mondial. L’explication est assez simple. Si l’on projette du côté d’une ligue secondaire, ou même au plus bas de l’échelle, comme en Angleterre, avec la League One, et la League Two, qui est l’équivalent de la 4è division, où les moyens ne sont pas conséquents, où es agents gagnent finalement peu d’argent sur leurs poulains, à moins que celui-ci ne soit doté d’un talent certain, et qu’il se vende à prix d’or. Alors les spéculations pourraient aller rapidement bon train, et une fois encore, sous l’impulsion des agents, des clubs, de la presse, voire même des joueurs. Tout ce petit monde y verrait un intérêt financier certain, complétant allègrement des émoluments très faibles en comparaison des dizaines de millions d’euros et de livres sterling qui se baladent à droite à gauche en Premier League ou même en Championship.

Ainsi, une ouverture des paris sportifs pendant l’hiver ou pendant l’été, avant ou pendant le mercato, ne devrait se limiter qu’aux ligues majeures, en Angleterre avec la Premier League, mais aussi en Europe, comme pour la Ligue 1, la Liga BBVA, la Bundesliga, la Serie A, la Jupiler Ligue ou encore la Liga NOS. Les agents ici, comme les clubs ou les joueurs, auraient beaucoup plus à perdre, s’ils venaient à interférer dans les cotes ou la spéculation de paris, sur la vente de la prochaine star. Et ce d’autant plus avec les interdictions imposées par les plus grandes instances du football comme des jeux en ligne, comme nous l’avons mentionnés précédemment.

Mais rien ne nous dit qu’après cette première expérimentation, nous verrions les secondes divisions professionnelles apparaître peu à peu dans ce registre, ou même les championnats de premier plan en Chine, en Russie, aux États-Unis, au Brésil, en Argentine, et dans les pays du monde. Ce serait bien plus une vision d’avenir, à long terme, après que les premières bases aient pu être posées, et que la législation soit parfaitement mise en place. Et cet avenir s’ouvrirait ainsi aux véritables connaisseurs du football, prenant acte des nouvelles informations du mercato anglais comme mondial, et s’assurant de belles victoires en argent réel, sur des opportunités aux cotes bien plus viables, que toutes les attentes déjà fournies sur le départ quasi assuré de stars du Big Five européen.

Les Transferts Dans Le Foot Féminin

La question peut tout naturellement se poser. D’autant que l’Arjel a, en ce début d’année 219, proposé et approuvé les paris sportifs sur la Division 1 Féminine en France et dans les pays d’Europe, mais surtout lors des grands évènements internationaux, avec l’approche populaire de la Coupe du Monde Féminine en France. Les attentes sont grandes dans ce registre, la démocratisation de la discipline va de pair avec sa popularité grandissante, et pour beaucoup d’amateurs de football, c’est une preuve que l’on revient aux vraies valeurs du football, ou peu de joueuses finalement signent des contrats professionnels, et peu d’entre elles sont concernées par des transferts à plus de 8 chiffres. Et cela donnant tout autant un spectacle pour tous les passionnés, avec des joueuses qui se donnent à fond, et avec peu de moyens finalement et comparativement aux ligues masculines. Le salaire médian d’une joueuse de D1 est équivalent aux plus faibles salaires de Ligue 2 chez les hommes. Et pour les budgets des clubs, le même constat peut être fait.

Fran Kerby de Chelsea

Alors qu’est-ce qui pourrait se passer si les bookmakers en ligne proposaient là aussi l’ouverture à des paris les prochaines périodes de mercato autour des ligues européennes féminines ? À peu de choses près, ce que nous envisageons pour les ligues inférieures de la discipline masculine, à savoir des abus, quelques fraudes, sans que tout ceci ne soit parfaitement régenté, et finalement, pourrait à terme, ternir tout particulièrement la discipline et le spectacle sain qui est proposé sur le terrain, comme les relations amicales et bon enfant en dehors du rectangle vert.

Des Grilles Et Évènements Comme En Saison Régulière

La période du mercato estival, bien plus que hivernal par ailleurs, est déjà un événement en soi, bien que pour de nombreux fans et supporteurs, c’est aussi synonyme d’une période assez terne, avant que le spectacle ne reprenne ses droits en août prochain. Et les matchs amicaux permettent déjà de reprendre un peu goût à sa passion, et de considérer les nouvelles arrivées, leur apport dans un système établi, et avec les entraîneurs qui font également leur apparition, et tout aussi concernés par la période des transferts. Les mises en argent réel sont alors déjà promises sur ses confrontations de tournois friendly, et de quelques matchs avant la compétition officielle qui ouvre son rideau.

Et il en est véritablement beaucoup des compétitions dans le football. Une saison n’est pas juste synonyme du championnat, et basta. Il y a les coupes nationales, de plus en plus, il en existe au minimum deux, et puis les compétitions européennes entre clubs, voire même la participation de votre équipe favorite au Championnat du Monde des Clubs. En tout, ce ne sont pas loin de 60-70 matchs par équipes qui peuvent se jouer. Et les évènements pour les bookmakers ne manquent pas, afin d’offrir de nouvelles orientations de paris lors de soirées « spéciales », ou même un week)end de début ou de fin de saison, qui doublerait tous vos paris, et tous vos gains. Avec les mesures prises également par l’Arjel début 2019, ce sont de nouvelles opportunités apportées, par le comptage des passes décisives, des hors-jeu, des centres, des arrêts, des fautes, des avertissements, des cartons rouges, des passes, de la possession, des tacles, on en arriverait presque à parier sur l’affluence dans les stades.

Alors cette démultiplication des cotes et des évènements avec grilles combinées pourrait-elle s’appliquer autour des paris sportifs en période de mercato ? Rien de plus évident. Encore une fois, imaginons que les bookmakers proposent une grille de dix noms que vous compléterez, et désignant les joueurs qui ont rapporté le plus à leur club. Ou quels sont les dix entraîneurs qui feront l’objet d’un transfert. Si ce n’est même lors de l’ultime journée du mercato, la plus vivante souvent, qui ferait l’objet d’une dernière opportunité pour les parieurs, afin de remporter le double ou le triple du gain estimé. Avec les paris, finalement, rien n’est impossible, il suffit juste d’un peu d’imagination.

Les Bonus Toujours Sollicités

Bien sûr, c’est inéluctable, le bonus reste la première clé de voûte pour les parieurs, avant de passer le cap, et de s’enregistrer sur un bookmakers agréé en France ou en Europe. Avec un premier pari, à hauteur de 100€, et pouvant être 100% remboursé si le pronostic n’était pas le bon, est une première source fiable pour les joueurs, et une attraction toute particulière. Allons-y gaiement, de toute façon nous ne serons pas perdants dans ce cas de figure. Impossible même. Mais impossible n’est pas français, tout peut arriver, alors avec les bonus, même en période de mercato, vous pourriez considérer de nombreuses optimisations à vos prochaines mises, avec des offres sans dépôt, ou des grilles combinées comme exprimées précédemment qui feront également office de bonus, d’une certaine manière. Ainsi, bonus, paris en période de mercato, et toutes sortes de fantasmes sont possibles et réalisables dans un futur proche, mais cela reste encore aujourd’hui à l’état de fantasmes.

Partager c'est aimer !

Commentaires

Le 19 mai 2019 à 19:34, Robert a dit :

Salut à tous,
Cet article est très intéressant ! On oublie souvent de parier sur les futurs transferts lors de la période du mercato alors qu'il existe de nombreuses opportunités ! Il faut aussi rappeller que le paris sportif est un véritable métier et ne devrait pas être pris à la légère (même si cela doit rester du plaisir avant tout).
Les paris ne doivent pas être aléatoires mais il y a toute une étude préalable. J'ai perdu beaucoup d'argent dans les paris sportifs avant de me rendre compte que chaque mise d'argent devait être le résultat d'une analyse précise. Il est important d'éviter autant que possible que le résultat ne soit le fruit du hasard et de minimiser ainsi le risque d'échec. Pour ma part, je me suis formé avec les meilleurs et les plus brillants pour enfin gagner ma vie grâce aux paris sportifs. En particulier, j'ai suivi la méthode de Cyprien Ravnitch, le meilleur dans son domaine (http://bit.ly/GagnerParisSportifs) qui m'a permis de gagner vraiment de l'argent en pariant.

Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.