Super League : Le Barça, le Real et la Juve ne lâche rien

Par Kévin Jones , on 31 juillet 2021
Super League Européenne
Aimer, c'est aussi partager :
Suivez-nous sur Twitter !
Visit Us
Follow Me
Rejoignez-nous sur Instagram
Abonnez-vous à notre flux RSS
Recevez nos meilleurs articles

Malgré les réticences, la Super League reste un projet toujours envisagé par trois des clubs fondateurs. Le FC Barcelone, le Real Madrid et la Juventus n’auraient pas renoncé à la création de la compétition européenne.

La Super League européenne n’est pas morte. Selon des informations de BBC Football, le FC Barcelone, le Real Madrid et la Juventus de Turin, ont déclaré qu’ils poursuivraient leur projet. En affirmant avoir plaidé avec succès contre toute sanction de l’UEFA. Un communiqué commun aux trois clubs indique qu’une décision d’un tribunal de Madrid ce vendredi, confirme que l’instance européenne doit mettre fin à toute action contre les trois clubs qui n’ont pas encore renoncé.

Une Super League en concertation avec les différentes composantes du football ?

Pour rappel, en avril dernier, 12 clubs se sont annoncés comme membres fondateurs de la Super League. Mais le projet s’est effondré dans les 72 heures suivante. Neuf d’entre-eux, dont les six de Premier League (Arsenal, Tottenham, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, le Milan AC, l’Inter Milan et l’Atletico Madrid se sont retirés. Notamment au milieu des protestations des fans, de l’opposition de l’UEFA, de la Fifa et des ligues nationales. Et même du gouvernement britannique et de la famille royale qui avaient pris position sur le sujet.

Les trois clubs encore en lice envisage donc de poursuivre dans leur voie initiale. La différence avec le projet mort-né est que cette fois, ils envisagent de travailler avec les supporters, les instances dirigeantes européennes et les ligues nationales, précise le média britannique. « Les clubs participant à des compétitions européennes ont le droit de régir leurs propres compétitions. Et nous sommes ravis qu’à l’avenir, nous ne soyons plus soumis aux menaces continues de l’UEFA. Nous sommes conscients que certains éléments de notre proposition doivent être examinés. Et, bien sûr, peuvent être améliorés par le dialogue et le consensus. Nous restons confiants dans la réussite d’un projet qui sera toujours conforme aux lois de l’Union européenne. » indique une partie du communiqué.

Aimer, c'est aussi partager :
Suivez-nous sur Twitter !
Visit Us
Follow Me
Rejoignez-nous sur Instagram
Abonnez-vous à notre flux RSS
Recevez nos meilleurs articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.