Mercato Story : Quand Olivier Giroud a dit non à Middlesbrough et au Celtic !

Par Kévin Jones , le 19 novembre 2021
Olivier Giroud vainqueur de la Ligue des Champions avec Chelsea
(Photo by David Ramos/Getty Images)
Aimer, c'est aussi partager :
Suivez-nous sur Twitter !
Visit Us
Follow Me
Rejoignez-nous sur Instagram
Abonnez-vous à notre flux RSS
Recevez nos meilleurs articles

Si tout le monde reconnait qu’Olivier Giroud a su à force de travail obtenir la carrière qu’il a fait, il y a 11 ans, alors qu’il était encore inconnu du grand public européen et mondial, il avait failli rejoindre Middlesbrough ou le Celtic Glasgow qui le convoitait.

Dans un entretien accordé au magazine FourFourTwo, Olivier Giroud est interrogé sur sa situation en 2010 lorsqu’il avait failli rejoindre Middlesbrough et le Celtic Glasgow dont il avait reçu des propositions : « C’est vrai. Pour être honnête, je ne pensais pas que c’était le bon moment pour quitter la France après avoir terminé meilleur buteur avec Tours. Je voulais laisser ma marque en Ligue 1, c’est pourquoi j’ai signé à Montpellier » a-t-il expliqué.

Un tremplin vers la Premier League

A l’époque, Olivier Giroud avait répondu aux médias sur son refus de rejoindre le grand club écossais : « Je voulais y aller parce que c’est un grand club, qui joue la Coupe d’Europe, avec un état d’esprit fantastique. C’était un bon tremplin pour rejoindre l’Angleterre parce que la Premier League, j’en rêve… Heureusement, des tremplins, il en existe d’autres ! » avait-il déclaré à l’Equipe.

Olivier Giroud a pris la bonne décision

En 2021, il ne regrette pas d’avoir pris la décision de rester en France. Grâce notamment à Louis Nicollin, alors président de Montpellier, qui l’avait chambré un peu sur la Scottish Premiership : « il a plaisanté avec moi en disant : « Qu’est-ce que tu vas faire en Ecosse, jouer contre Kilmarnock ? Il ne m’a pas manqué de respect, il a juste prononcé le nom du club très mal et m’a dit que je risquais de me perdre là-bas. Je pensais que cela aurait pu être une bonne option pour moi, à cause du Celtic Park et parce que j’étais un grand fan du football britannique. J’étais proche d’y aller, mais j’ai eu la chance de prendre la bonne décision, avec une nouvelle étape en France. Quelques années plus tard, Arsène Wenger m’a emmené à Arsenal et mes rêves sont devenus réalité. Je me sentais béni » conclut-il.

A lire également :

Les vérités de Kakuta sur son passage à Chelsea

Aimer, c'est aussi partager :
Suivez-nous sur Twitter !
Visit Us
Follow Me
Rejoignez-nous sur Instagram
Abonnez-vous à notre flux RSS
Recevez nos meilleurs articles

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.